Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Dans ce bled semi-aride, à la sebkha de zima, l'oiseau, vient admirer le paysage et vivre la tranquilité que lui offrent ces saisons pluvieuses de chemaia.
Quelle tranquilité!! se dit le flamant rose...
*******
***
*



tel un dromadaire

joyeux et solitaire
tel un martinet
léger et fasciné
par les hauteurs
les profondeurs
et que d'amour!!!
l'amour est art
l'art est folie
0670676977/0664118205
 


raffraichissez vous !! ;-)



Recherche

Archives

21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 04:33

Amoureux et Combattant (4)

 

Il est clair, Claire, que notre ami Abdou a opté pour le combat. Un peu de baroud (explosif dont on se sert à la fantasia) que Abdou n'a pas peiné à récupérer de chez les potes dont les pères faisait la fantasia .c'est le bombardement alors! Mais comment allait-il procéder !? là , tout ce qu'il avait appris aux dessins animés était présent. Abdou a poursuivi son père dans la plus inaperçue des filatures que les services secrets du monde ont pratiqué à ce jour. En effet, il ne s'agit que d'un gamin qui suivait son père de loin. Qui se douterait de ce qui se passait à l'intérieur de la petite tête de Abdou…A sa grande surprise voire satisfaction étrange, le dit son père ne porte pas seulement l'uniforme, il ose entrer dans le camp de l'ennemi à savoir la caserne des goumiers.la filature s'est répétée plusieurs fois après quoi, Abdou conclu que l'attaque ne pourrait se faire sur la route de la caserne, bien trop de monde qui saluaient son père dans son allée et retour caserne/ maison…Solution de rechange, bien qu' elle soit dure mais elle est sûre …c'est attaquer l'ours dans sa propre taverne…

Abdou ne sortait presque plus de chez soi, il inspectait les lieux , suivre attentivement les activités du père à la maison , quand ,où, comment dans les plus fins détails…

Ainsi, le père est le premier à rentrer à la chambre à coucher quand à la maman, elle s'attarde à la cuisine pour laver la vaisselle, après quoi, elle passe pour contrôler les enfants, s'ils sont dans leur lit et bien couvert…ils sont tous sages, excepté ce trouble fête de Abdou qui n'est plus dans son assiette , il semblait grandir d'un empan…

Le lieu de la première bataille est fixée alors, c'est la taverne de l'ours, Abdou n'est plus rassuré pour sa mam avec ce double ennemi!

        Le jour"j" est bien arrivé, après la prière de l'Asre (3éme prière de la journée vers 16heures), Abdou passa à l'action. Alors que sa maman nettoyait le blé en le séparant des graines nuisibles et des cailloux en utilisant le crible et "tbag" un récipient artisanal pour l'envoyer ensuite au moulin, Abdou se glissa à la chambre à coucher. Il enleva l'ampoule , l'ouvrit et y plaça un mélange de baroud et de l'explosif des pétards  de façon à ce que l'étincelle crée par le passage du courant lance le bombardement et meut ô toi l'ennemi et rival!!

C'est 18heures et 20 minutes, le père est de retour, Abdou guette impatiemment l'entrée de l'ours à la taverne. Il est agité ému et les narines accentuent leurs mouvements périodiques…et puis , le moment est venu, le père a fait la prière, a pris son diner et se dirigea vers sa chambre à coucher s'attendant à un repos bien mérité …Abdou cessa de guetter, il était plutôt terrifié de ce qu'il allait se passer…et puis , un BOUM pas comme celui des pétards, il avait un autre gout , celui de la vengeance double . l'ampoule en haut au centre de la chambre était suffisamment loin de l'interrupteur mais pas assez pour que le visage du père ne soit tout noir et légèrement atteint. Un hurlement perplexe accompagna l'explosion et des Fatima…Fatima …à moi Fatima ont suivi le hurlement….Et je ne vous dis pas de quelle façon notre Abdou a subi le châtiment…Mais, plutôt, comment il l'a pris et quelles réactions cela a généré chez lui. Tout court, dans la petite tête de Abdou, le châtiment s'est traduit par un continuum d'attentats contre l'ennemi et rival…

                               

                                                        A suivre...

                                        Zaki

                                      Chemaia

                                          21/04/2010    

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires